Rechercher

Questionnaire du collectif Français au Cambodge Plus Forts Ensemble : notre réponse à M. Lestienne


Dans un message diffusé via le réseau social Facebook à grand renfort de partage sur différents groupes d’expatriés, M.Lestienne, Conseiller Consulaire et quelques-uns de ses amis, remettent en cause l’initiative d’intérêt général menée par Français au Cambodge - Plus Fort Ensemble visant à mesurer l’impact de la crise sociale du COVID19 auprès de la communauté française au Cambodge.


Si le terme “sondage” a été utilisé par le média Le Petit Journal, cela relève de la stricte liberté d’expression de chaque journaliste d’employer les termes qu’il souhaite. Nous remercions une nouvelle fois ce média d’avoir relayé cette initiative.


Le collectif Français au Cambodge - Plus Fort Ensemble a toujours pris soin de préciser que notre action s’inscrivait dans le cadre d’un questionnaire auprès de la communauté française du Cambodge.


Le nombre de réponses reçues est d’ailleurs supérieur à la moyenne des différents questionnaires adressés à la communauté française.


Dans l’avant-propos que nous avons publié avec les résultats de ce travail, nous indiquons :

"Ce questionnaire, qui n’a pas de valeur scientifique, a néanmoins le mérite de remettre au cœur de l’action publique, la parole et le ressenti de nos concitoyens."


M. Lestienne semble faire peu de cas des nombreux témoignages reçus de la part de nos compatriotes via ce questionnaire. Ils sont pourtant éclairants sur les difficultés rencontrées au sein de la communauté française au Cambodge.


En isolant une seule des questions qui portait sur la scolarité des enfants français au Cambodge, M. Lestienne fait des hypothèses hasardeuses qui n’ont nullement été abordées dans ce questionnaire et verse dans la fake news, c’est fort regrettable de la part d’un élu de la République !





La question précise était : Si vous avez des enfants scolarisés dans une école (française ou internationale) au Cambodge ?


Les possibilités de réponses étaient les suivantes :

  • Je suis en mesure de payer les frais de scolarité jusqu’à la fin de l’année scolaire

  • Je ne suis pas en mesure de payer les frais de scolarité d’ici la fin de l’année scolaire

  • Mon enfant est scolarisé dans une école du réseau AEFE et j'envisage de demander une bourse exceptionnelle

  • Je ne sais pas encore et je vois au jour le jour


Le document diffusé indique logiquement le nombre de personnes ayant répondu à chaque question ainsi que les pourcentages pour chaque réponse, ni plus ni moins.


Aucune autre projection n'a été faite à partir de ce document, sauf par nos détracteurs qui veulent visiblement s'en servir pour prouver quelque chose qui n'est pas à prouver. Qui pourrait nier les difficultés rencontrées par la communauté française au Cambodge en cette période si particulière ?


Non, le collectif Français au Cambodge - Plus Forts Ensemble n’a jamais eu pour intention de se transformer en institut de sondage.


Non, cette question ne s’adressait pas uniquement aux parents des enfants scolarisés dans les écoles Françaises du réseau AEFE. Il est dommage que M. Lestienne oublie que des enfants, pour tout un tas de raisons, sont scolarisés parfois dans des écoles internationales qui ne sont pas sous la tutelle de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger ou encore directement via le réseau CNED.


Les Parlementaires des Français de l’étranger ne s’y sont d’ailleurs pas trompés puisque notre initiative a été collectivement saluée.


Députée Genetet (LREM) : “Mme la députée vous remercie beaucoup pour cette excellente initiative. Les résultats de votre étude sont particulièrement intéressants et convergent avec les retours de terrain que nous avons pu avoir de différents pays de la circonscription.”


Sénatrice Deromedi (Les Républicains) : Je vous remercie de m'avoir adressé les réponses au questionnaire du collectif qui nous seront très utiles pour nos discussions et votes au Sénat.”


Sénateur Leconte (Parti Socialiste) : “Merci et Bravo pour ce travail, éclairant pour continuer à se mobiliser et tenter de trouver des solutions.”


Sénateur Yung (LREM) : Je vous remercie pour votre message et l'envoi des résultats de votre questionnaire. Ces réponses correspondent à beaucoup de nos propres réflexions.”


Monsieur Lestienne oublie que le temps de la campagne électorale n'est pas venu, car le Gouvernement a procédé à l’annulation pure et simple des élections des conseillers des Français de l’étranger et des délégués consulaires prévues les 16 et 17 mai 2020 dans tous les postes diplomatiques et consulaires, en raison de la crise COVID19.


Le collectif Français au Cambodge - Plus Forts Ensemble continuera en toute indépendance à informer nos concitoyens, à alerter les décideurs publics à chaque fois que cela est nécessaire, à mener des actions dont l’intérêt général est reconnu. Nous invitons M. Lestienne et ses amis à se garder de toute polémique inutile.


📈 Pour lire les résultats complets ainsi que les contributions citoyennes au questionnaire sur l'impact de la crise sociale auprès de la communauté française du Cambodge, cliquez-ici







0 vue

Rejoignez nous sur les réseaux sociaux :

  • Twitter

© 2020 by Français au Cambodge