Rechercher

Lettre au président de la République.


Nous avions pris l'engagement de transmettre les résultats du questionnaire annuel sur la situation des Français au Cambodge, au président de la République. Retrouvez notre courrier ci-dessous.


Pour rappel, le président de la République a écrit aux Français de l'étranger en avril dernier.

Monsieur le président de la République,


Vous avez récemment adressé une lettre aux Français établis hors de France pour leur exprimer la solidarité de l’Etat. Notre collectif Français au Cambodge - Plus Forts ensemble souhaite vous transmettre les résultats de son questionnaire annuel portant sur la qualité de vie et les préoccupations des Françaises et Français vivant au Cambodge.


Cette initiative a été prise dès 2020 et il s’agit ici de la seconde édition à laquelle 149 citoyennes et citoyens établis au Cambodge ont pris part. Nous nous étions engagés à vous en faire parvenir les résultats, vous pouvez en prendre connaissance ici.


Au-delà de ces résultats, permettez-nous de vous alerter sur la situation difficile rencontrée par de nombreux compatriotes après plus d’un an de pandémie de la COVID-19.


Notre propos portera sur trois sujets qui ont notamment été identifiés dans les réponses à ce questionnaire : les aides sociales pour les personnes en situation de précarité, l’accès à la vaccination pour les Français établis au Cambodge, la possibilité de passer les examens de fin d’année pour les élèves suivant une scolarité selon le cursus français.


  • Aides sociales pour les personnes en situation de précarité : Dans votre lettre en date du 07 avril 2021, vous indiquez que ce dispositif sera prolongé aussi longtemps que la crise durera. Nous vous en remercions. Pour le Cambodge, cette aide sociale dite secours SOS se chiffre à 104.90 € pour le foyer et à 69.94 € par enfant à charge. Ce montant est largement en dessous des sommes habituellement allouées pour les aides sociales des Français à l’étranger. Pour mémoire, le taux de base appliqué par le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères est de 290 euros pour le Cambodge. L’enveloppe globale de ces aides, pour l’ensemble des Français hors de France, de 50 millions d'euros en 2020, n’a par ailleurs été consommée qu’à hauteur de 4,7 millions d’euros. Envisagez-vous une simplification du dispositif et une réévaluation des montants de cette aide SOS COVID ? Comme vous le savez, un retour en France de nos compatriotes coûterait beaucoup plus que 290 euros par mois.


  • Accès à la vaccination pour les Français au Cambodge : Monsieur Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’Etranger, a plusieurs fois annoncé que les Français de l’étranger étaient partie intégrante de la stratégie vaccinale française. Alors que le Cambodge, comme d’autres pays du continent, connaît une recrudescence de la pandémie, comment la France entend-elle répondre concrètement à la mise en place d’un plan de vaccination pour les Français résidant au Cambodge ? Les autorités locales ont annoncé que la vaccination serait gratuite même pour les étrangers, c’est un effort considérable à saluer. Cependant, ne serait-il pas utile que la France soit solidaire tant avec le Cambodge qu’avec sa communauté française d’environ 5.000 ressortissants, en envoyant des vaccins ? Ceci permettrait de soulager les autorités locales dans leur stratégie vaccinale, assurerait une compatibilité avec les règles européennes d’homologation et permettrait à tous les ressortissants qui le souhaitent de se faire vacciner sans avoir à rentrer en France. Si des vaccins non-consommés par les ressortissants français restaient disponibles au Cambodge, la France pourrait naturellement verser ceux-ci au sein du mécanisme de solidarité internationale COVAX.


  • Examen de fin d’année pour les élèves de 3ème, et de première et terminale suivant un cursus français : alors que la pandémie de la COVID-19 sévit depuis janvier 2020, le Ministère de l’Education Nationale n’a toujours pas annoncé d’aménagement dans l’organisation des examens pour les élèves des lycées français de l’étranger. Selon l’agence AEFE, 33 % des établissements scolaires, dont ceux situés au Cambodge, sont actuellement fermés. Quelles mesures votre Gouvernement va-t-il annoncer pour que ces jeunes puissent poursuivre une scolarité tout en ayant pu passer leurs examens de fin d’année ?


Monsieur le Président, vous l’avez rappelé dans votre lettre du 7 avril 2021, les Français de l’étranger peuvent : “compter sur (mon) engagement pour traverser cette période tourmentée.”

Nous ne doutons pas que vous apporterez des réponses précises à nos compatriotes établis au Cambodge.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de notre profond respect.

Les membres du collectif Français au Cambodge - Plus Forts Ensemble

Florian Bohême, Christine Gauthier, Veasna Srey,

Mona Hard, Bernard Podevin, Françoise Gouézou