Rechercher

Portrait de mai 2021 - Aude Moulard - la main à la pâte – quand la solidarité prend tout son sens.

Pour cette chronique mensuelle Aude Moulard, chef du restaurant Pépé Bistro à Phnom Penh nous a accordé un entretien. Elle raconte la démarche de son engagement dans cette crise sanitaire, les livraisons de paniers pour les familles, ainsi que son implication dans l'opération initiée par Pierre Favitski, du Deli Bistro Gourmet. Ce patron charismatique a fédéré un groupe informel “F&B Solidaires” dès le début du confinement de la capitale, le 19 avril 2021.



Aude a fait ses études en management culinaire et innovation à l’Institut Paul Bocuse à Lyon. Fervente voyageuse, elle a exercé son métier dans plusieurs pays (Île Maurice, Réunion, Finlande…) avant de poser ses valises au Cambodge. De 2016 à 2018, elle a dirigé les cuisines de l’Ambassade de France à Phnom Penh. Sa très forte envie de rester dans le Royaume l’a décidé à créer son restaurant, Pépé Bistro. Cette passionnée de gastronomie et d’ovalie a ouvert cet établissement afin de proposer une cuisine créative. L’essai a vite été transformé en succès avec un public fidèle. Évidemment, la pandémie a affecté l'entreprise mais avec la mobilisation de sa brigade, elle a développé l’activité de traiteur pour continuer à employer le personnel et à faire chauffer les fourneaux. “Partage” est un mot-clé pour cette jeune femme sincère et énergique.


Aude a d’abord conçu des paquets destinés à des familles touchées par la précarité avec la complicité de Benjamin Coignoux, un fervent membre de l’équipe du Phnom Penh Rugby Club et responsable du développement de l’association Kampuchéa Ballop. Au début c’était pour des joueurs de rugby, anciens de PSE, puis l’information s’est propagée et l’aide s’est développée, précise Aude. Ces paniers contiennent des denrées alimentaires et des produits d’hygiène de base. Ils sont désormais distribués par les livreurs de repas sous la houlette de Pierre Favitski dans un souci de réduire la logistique. L’objectif est qu’une famille puisse être autonome durant une semaine. Des colis ont aussi été offerts au “Restaurant Des Enfants» une association humanitaire de solidarité internationale.


C’est pas vraiment de ma faute si y’en a qui ont faim, Mais ça le deviendrait si on y changeait rien.” On se souvient de cette déclaration de Coluche qui fondât les Restos du cœur en 1985, dans le but de distribuer des paniers-repas aux plus démunis en France.


A Phnom Penh, 36 ans plus tard, plusieurs Français ont dû être inspirés par cette citation. Des restaurateurs, des entrepreneurs, des artistes, des employés... ont spontanément et bénévolement organisé des solutions pour subvenir aux besoins basiques d’une frange extrêmement défavorisée de la population cambodgienne.



(des membres du collectif F&B Solidaires - mai 2021)


“F&B Solidaires, c’est quoi ? Concrètement, répond Aude, des chefs conçoivent des plats livrés quotidiennement distribués dans les zones rouges, pour les personnes des rues et également pour le personnel soignant/militaires. Des citadins de la capitale sont privés de leurs emplois, souvent précaires, donc laissés sans aucune source de revenus. Ces mesures sanitaires drastiques ont été imposées, à titre préventif, par le gouvernement pour endiguer la diffusion du virus Covid-19 dont les conséquences humaines sont déplorables depuis l’épisode du 20 février 2021.


Chaque jour, les bénévoles de F&B Solidaires distribuent environ 500 repas, avec un objectif de 2000 repas hebdomadaires. Les salles de restaurant de Pépé Bistro et du Deli Gourmet, provisoirement fermées, sont transformées en entrepôts et ateliers d’emballage.


“Cette chaîne de solidarité locale n’est possible que par l'énergie déployée par les initiateurs qui financent les opérations, mais aussi grâce à la générosité des donateurs. Récemment, les magasins KiwiMart du groupe français de distribution Artemis, ont fait une très grosse donation de denrées alimentaires et de produits d'hygiène. L’entreprise LSH a également largement soutenu notre action comme de nombreux partenaires (Ambassade de France, Ambassade d’Allemagne, amis, donateurs privés, anonymes). En complément des dons en nature, des donations monétaires nous parviennent. Notre logistique actuelle pour ces opérations permettrait de continuer à produire 500 repas quotidiens et des dizaines de “Packs Famille” si nous avons les dons suffisants.” déclare Aude. Chaque set est évalué en moyenne à 10 et 30 USD en fonction des besoins.

(exemple de paniers repas distribués)


La communication se déroule principalement sur les réseaux sociaux, mais le bouche à oreille est très efficace. Le réseau Escoffier va également relayer l’action auprès de ses membres.


Lorsque l’on évoque la pérennité de cette action post-confinement, Aude indique qu’elle sera prolongée tant qu’il y aura des dons et que les bénéficiaires n’auront pas repris leurs activités régulières.


Vous souhaitez soutenir cette action ?

  • Les besoins en nature: eau, lait, autres boissons, fruits et légumes, riz, viande, poisson…

  • Produits d'hygiène corporelle, lessive… Boîtes à emporter

  • Faire un don monétaire en USD - Nom du compte : THE DELI / Account : 002504372 / SWIFT : ABAAKHPP

  • Faire un don monétaire en EUR - plateforme sécurisée Go Fund Me cliquez-ici

  • Télécharger le dossier de l'opération en langue anglaise cliquez-ici

D'autres actions dont nous avons connaissance :



Propos recueillis par Françoise Gouézou

Crédits photos : F&B Solidaires