Rechercher

Question au gouvernement du Sénateur Le Gleut sur la situation de l'Alliance Française de Siem Reap

Dernière mise à jour : oct. 27


« Tout sénateur qui désire poser une question écrite au Gouvernement en remet le texte au Président du Sénat, qui le communique au Gouvernement ». Elles doivent être sommairement rédigées, ne contenir aucune imputation d'ordre personnel à l'égard de tiers nommément désignés, être posées par un seul sénateur à un seul ministre. Le contrôle de la recevabilité porte seulement sur ces trois points mais ne concerne pas les thèmes abordés par les questions. Ces questions sont publiés dans le Journal Officiel de la République Française.


Le Sénateur (LR) Ronan Le Gleut représentant les Français établis hors de France a attiré l'attention de M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur l'avenir de l'Alliance française à Siem Reap.


Concernant le Cambodge, la communauté française et francophone de Siem Reap, nous relayons ici cette initiative qui permet de mettre en lumière la détermination de la France à : "maintenir la présence d'une Alliance française à Siem Reap au service de sa langue et de sa culture. "


Question écrite n° 24252 de M. Ronan Le Gleut (Français établis hors de France - Les Républicains) publiée dans le JO Sénat du 02/09/2021 - page 5070


M. Ronan Le Gleut attire l'attention de M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur l'avenir de l'Alliance française à Siem Reap.

Ouverte en décembre 2018, cette structure a eu un rôle d'influence culturelle considérable dans toute la région, permettant notamment l'accueil de nombreux élèves cambodgiens dans le cadre d'un programme avec l'université d'Angkor.

« Mise en veille » en mai dernier en raison de la crise du Covid-19 et des fermetures administratives à répétition des écoles, chacun s'inquiète désormais du sort de cette institution dont le directeur, consul honoraire, est rentré en France à la fin du mois de mai 2021.

Aussi, prie t'il le Gouvernement de demeurer attentif au sort de cette alliance française afin de tout mettre en œuvre pour que cette fermeture suspensive ne devienne définitive.


Réponse du Ministère de l'Europe et des affaires étrangères publiée dans le JO Sénat du 21/10/2021 - page 6011


L'Alliance française de Siem Reap, conventionnée avec le ministère de l'Europe et des affaires étrangères (MEAE), assume un rôle important en faveur de la langue française et du rayonnement culturel de la France au Cambodge.


Le ministre de l'Europe et des affaires étrangères s'est impliqué personnellement afin de soutenir cette Alliance, dans le contexte de la crise sanitaire de la Covid-19. 34 000 euros de crédits supplémentaires lui ont ainsi été alloués en 2020 et 2021.


L'actualité de la pandémie au Cambodge continue malheureusement de contrarier l'action de la France dans le pays, les autorités locales ayant adopté des mesures particulièrement strictes d'entrée sur le territoire cambodgien.


À ce jour, l'Alliance française de Siem Reap est toujours en sommeil, au même titre que les écoles, qui restent fermées. La situation de ces établissements dépend également de la reprise économique à Siem Reap ; les touristes y sont attendus pour la fin de l'année au plus tôt. Malgré ce contexte, la France est déterminée à maintenir la présence d'une Alliance française à Siem Reap au service de sa langue et de sa culture.


Les services du MEAE, en lien étroit avec l'ambassade de France à Phnom Penh, suivent l'évolution de la situation de très près.


Dès qu'une reprise sera possible, l'ambassade accompagnera l'Alliance française de Siem Reap, d'une part pour l'aider à identifier une nouvelle direction ; d'autre part, en engageant une réflexion sur la mise en place d'une offre numérique renouvelée.


FOCUS


Mais au fait, quel est le statut d'une Alliance Française ?


Autonomes juridiquement et financièrement, fondées sur le modèle associatif dans le cadre du droit local, les Alliances Françaises sont aujourd’hui au nombre de 832, présentes dans 131 pays, réparties sur les 5 continents. Elles ont pour missions de :

  • Développer l’enseignement et l’usage de la langue française ;

  • Favoriser la connaissance des cultures française et francophones ;

  • Promouvoir la diversité et le dialogue entre les cultures.

Animées par près de 15 000 collaborateurs, elles rassemblent chaque année plus de 500 000 apprenants tous cours confondus, 6 500 administrateurs bénévoles, plus de 26 000 événements culturels / an et près de 3 millions de participants aux événements culturels organisés sur les 5 continents.


Comme partout dans le monde, l'Alliance Française de Siem Reap est donc autonome et animée par un Conseil d'administration bénévole.

Nota béné par Florian Bohême, Conseiller des Français de l'étranger au Cambodge.


En mai dernier, nous nous étions engagés avec le Collectif Français au Cambodge - Plus Forts Ensemble ! a : "Défendre les crédits budgétaires pour le rayonnement de la francophonie via l’Institut Français et l’Alliance Française sur tout le territoire."


C'est dans ce cadre que je me suis entretenu avec Madame la Présidente de l'Alliance Française de Siem Reap le 25 juin dernier. Je lui ai alors proposé d'intervenir auprès du Sénateur Le Gleut, déjà au courant de la fermeture provisoire de l'Alliance Française et par ailleurs pleinement compétent sur ces questions en sa qualité de rapporteur du Sénat sur le budget Action extérieure de l'État : Diplomatie culturelle et d'influence.




Le 21 juillet, juste avant la fin de la session parlementaire (congés d'été), je me suis entretenu avec le cabinet de M. le Sénateur et par ailleurs, j'ai été tenu informé de la publication au Journal Officiel de la question au Gouvernement posée début septembre.


La réponse officielle du Gouvernement qui indique que "la France est déterminée à maintenir la présence d'une Alliance française à Siem Reap au service de sa langue et de sa culture" est une bonne nouvelle à la fois pour les étudiants, le personnel ainsi que les bénévoles dirigeants de cet établissement culturel.


J'ai bien évidemment pris connaissance des propos qui me sont prêtés sur les réseaux sociaux bien que je ne les ai jamais écrit ou encore de la mobilisation d'élus consulaires dès le 25 août (sic), initiative que je salue et qui est complémentaire du dialogue engagé depuis juin avec le Sénateur Le Gleut. Je note que la publication en question contenait de nombreux commentaires et attaques personnelles qui sont inacceptables sur la page officielle d'un élu de la République. Ils ont été, fort heureusement, supprimés depuis la publication de cet article.


Comme le dit si bien cette belle expression française du XIXème siècle d’origine arabe : Les Chiens aboient, la caravane passe.


Vivement que l'Alliance Française de Siem Reap puisse rouvrir, qu'un directeur soit recruté et que cet établissement continue à être ce phare de la francophonie dont nous avons tant besoin à Siem Reap. C'est en nous retroussant les manches tous ensemble que nous y arriverons.


article édité le 27 octobre 2021.